recherche et action en sciences sociales

Le NetLab

Le NetLab a pour mission de produire des études, des tableaux de bords, des simulations numériques et des données qualifiées, qui seront mises à disposition du public en open source sur le web. Le NetLab n’est pas orienté vers un public particulier, sa mission est générale, et il vise donc autant à informer les citoyens, à accompagner les décideurs politiques dans leurs choix, et à co-élaborer des modèles avec les techniciens des institutions et les acteurs de la société civile.

Finalité

Pour résurgences, la finalité est aussi de porter un modèle viable, performant et pertinent : ne pas faire une entreprise et sociale et apprenante mais une entreprise sociale apprenante qui impacte son environnement pour le rendre lui-même social et apprenant :

  • Augmenter les flux de connaissance, la coordination et la réactivité des acteurs
  • Favoriser la visibilité, la lisibilité et la compréhension de l’action publique
  • Impliquer les acteurs dans la décision, l’action et l’évaluation
  • Développer la capacité des organisations à évaluer en temps réel leur action
  • Dynamiser et activer le couplage entre décision et évaluation par des méthodologies
  • Travailler la mémoire et l’apprentissage des organisations dans l’action Méthode

Spécificité du NetLab

Résurgences combine quatre avantages décisifs pour la réalisation de ce projet, avantages qui sont au coeur de sa méthode de mise en oeuvre :

  • Une méthodologie de terrain innovante, inspirée des plus récents développements en sciences sociales (interactionnisme logique, analyse du langage, informatique théorique).
  • Des outils logiciels spécifiques, incluant quelques technologies originales issues de nos projets de recherche, qui garantissent l’exclusivité de certaines analyses.
  • Une équipe de chercheurs, et un réseau de chercheurs et d’experts mobilisables, qui permet de proposer des études de haut niveau. Une logistique importante pour la collecte de données, grâce à une équipe de 20 personnes en recherche d’informations, vérification des données, et qualification de fichiers.

Des outils numériques puissants

  • Un système d’information expert homme+machine
  • Des robots pour la collecte d’informations sur le web et les réseaux sociaux
  • Des outils d’analyse issus de la recherche en linguistique et en mathématiques appliquées aux sciences sociales
  • Des outils de simulation basés sur des Systèmes Multi Agents
  • Des interfaces de visualisation

Une équipe polyvalente

  • Un réseau de chercheurs et d’experts mobilisables
  • Un groupe de chercheurs et d’ingénieurs dédiés
  • Des techniciens, qui adaptent les recherches
  • Des opérateurs, qui orientent les recherches des robots, qualifient la donnée, et vérifient la cohérence des informations

Les observatoires du NetLab

Observatoire de l’économie sociale

Dans un premier temps, l’observatoire sera focalisé sur les structures de l’Insertion par l’Activité Économique et le territoire de la région PACA. Il prendra la forme d’une cartographie présentant des données qualifiées (acteurs, financements, territoires, champs d’activité, taille, partenariats, durée de vie...), et de différents graphes sur les relations entre acteurs à partir de données récoltées sur le web et de données fournies par les acteurs et les institutions

Observatoire de l’emploi, de la formation et du développement économique

Cet observatoire recensera les principaux acteurs économiques des principales branches d’activité dans les bassins d’emploi, les offres de formation du territoire et les populations d’actifs et de demandeurs d’emplois spécifiées par catégories. Il permettra, à l’aide de cartographies, de visualiser les dynamiques et les flux entre activités, populations et territoires.

Observatoire des entreprises du CAC 40

Cet observatoire permettra d’observer les stratégies économiques, marketing, et de réputation des principales entreprises françaises dans le monde et à l’échelle nationale. Les données utilisées seront récoltées automatiquement sur internet et dans les réseaux sociaux, et seront mise en formes dans des graphes et des réseaux dynamiques interactifs.

Observatoire des mouvements sociaux et politiques

Depuis janvier 2014, résurgences recense et identifie tous les acteurs des mouvements sociaux et politiques qui ont conduit à des changements politiques majeurs depuis 2011 : printemps arabes, printemps érable, mouvements sociaux en Espagne, en Grèce et au Portugal. L’observatoire recense toutes les sources du web sur ces sujets, et présente un suivi de ces thématiques.

Observatoire de l’art contemporain

Suite à l’étude d’innovation sociale réalisée en partenariat avec l’association Marseille-Provence 2013, Résurgences procède à un recensement systématique des acteurs de l’art contemporain, et élabore des graphes dynamiques présentant leurs interactions, leurs relations, leur similarités virales, leur présence sur le web.

SocialNet : un système expert du Social Media (...)

SocialNet est un framework de programmation d’exploration et d’analyse des médias sociaux (Facebook, Twitter, GooglePlus). Il est composé de quatre robots de traitement et d’interrogation distante sur les différentes API (...)

LudicsInside

LudicsInsideProject est une application qui permet d’extraire dans un stock d’information présenté sous forme de flux des structures qui s’apparentent aux objets mathématiques présents dans la Ludique de Jean-Yves Girard. (...)

Open Data, Big Data et technologies numériques

L’Open Data et le Big Data sont en pleine expansion et répondent à des enjeux à la fois économiques, commerciaux, démocratiques et sociaux.

L’Open Data concerne principalement l’ouverture des données publiques, mais aussi la mise à disposition des données des entreprises. La donnée ouverte est en général produite par un service public, en libre accès, et réutilisable sans restriction technique, juridique ou financière. L’ouverture des données s’inscrit dans une démarche de démocratisation de l’accès à l’information publique, considérée comme un bien commun. En france, la mission interministérielle Etalab a été chargée en 2011 de la création d’un portail et de l’animation d’un réseau d’acteurs de données publiques ouvertes.
 Au delà de l’enjeu démocratique, c’est aussi un enjeu économique qui anime l’impulsion politique données au développement de l’Open Data, car les principaux cabinets de prospective économique évaluent les retombées indirectes de l’Open Data à plusieurs milliards d’euro d’ici 2020 (voir notamment la rapport de Deloitte UK en 2013).

Le champ du Big Data, même s’il peut être relié à la question de l’Open Data, se définit à la fois en tant que domaine technique et comme secteur d’activité. Il désigne, au sens littéral, des ensembles de données de très grande taille, qui nécessitent le développement de nouveaux outils de gestion de l’information. Une des perspectives ouvertes par le Big Data concerne le développement d’outils puissants de connaissance, d’évaluation, de prospective qui pourront s’appliquer à tous les domaines de la vie sociale, économique, politique et cognitive. 
Pour l’heure, le Big Data se développe essentiellement autour des besoins en analyse de tendance et marketing global des grands groupes commerciaux. 
Les spécialistes estiment que le Big Data devrait représenter 8% du PIB européen en 2020 (AFDEL février 2013), et que le nombre de chercheurs spécialisés est d’ores et déjà inférieur à ce que nécessite le développement dans ce domaine.

Site propulsé par accatone/resurgences
Tourisme Atlas
projet NetLab, politiques publiques, big data et sciences sociales
spacelike, une exploration visuelle du web de l'art contemporain