recherche et action en sciences sociales

Comment se construisent les parcours d’insertion dans l’interaction : stratégies singulières, dispositifs d’engagement et incitations structurelles.

L’objectif de la recherche de Laura Spica est de conduire une enquête de terrain de type qualitatif auprès de bénéficiaires de mesures d’insertion et des agents qui les accompagnent au sein des structures IAE.

Il s’agit d’une part, d’étudier de façon diachronique les pratiques concrètement menées sous le vocable d’insertion pour en dégager un sens construit progressivement, au fur et à mesure de la mise en place des dispositifs publics ou privés visant à « produire » de l’insertion. La situation actuelle doit être comprise à travers une lecture historique des transformations des formes d’inscription de l’individu dans sa « société » et des choix opérés en matière de gestion collective du problème que constitue le « chômage de structure ».

Il s’agit d’autre part, de fonder un outillage conceptuel de l’insertion capable de rendre compte du travail sur soi que doit effectuer la personne en « parcours d’insertion », des productions de ces entreprises de soi et ce qu’elles peuvent signifier à différentes échelles. En effet, l’entrée « insertion » ne figure pas dans les dictionnaires de sociologie et d’anthropologie. A ce manque de matière théorique s’ajoute peu de travaux empiriques questionnant la « production d’insertion » par les agents privés ou publics du secteur professionnel de l’insertion par l’activité économique.

Enfin, il s’agit de confirmer ou d’infirmer certaines hypothèses faites par les spécialistes de l’insertion, ou formées en phase préliminaire de ce travail. De nombreux professionnels font remarquer par exemple que les demandeurs d’emploi de longue durée perçoivent d’autant plus mal les injonctions de normalisation du travail d’insertion à mesure que la situation de désemploi se normalise dans la société. De même, la création ou la recherche d’activité dans le champ de l’économie sociale et solidaire se présente souvent pour les personnes en insertion comme une forme de « résistance » à ce travail sur soi, qui permettrait de retrouver un support économique sans avoir à céder sur certaines normes.

L’originalité réside principalement dans le caractère empirique et qualitatif du matériau de recherche collecté et des méthodes pour le faire. Si des études théoriques paraissent de ci de là, aucune monographie de recherche ni travail d’enquête n’a été produit sur ce terrain à ce jour. De nombreux auteurs appellent ces études de leurs vœux.

Résurgences est soutenu sur le projet "Comment se construisent les parcours d’insertion dans l’interaction : stratégies singulières, dispositifs d’engagement et incitations structurelles." par :

ANR PRELUDE

Le projet PRELUDE est financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), sur le programme ANR-Blanc. Quatre équipes y collaborent : Logique de la Programmation, une équipe de recherche de l’Institut de Mathématiques (...)

ANR LOCI

Résurgences prend une part active dans le projet ANR "LOCI" : Locativité et Interaction en Logique, Linguistique et Informatique. Ce projet est porté par : le laboratoire ’Structures Formelles du Langage" de (...)

LIBEAC : Liberalism in Between Europe and (...)

Reflecting on the issues of EU-China relationships, the program aims at developing a new understanding of liberalism in its economic, political and social dimensions. It involves a comparative analysis of the (...)

Dynamique d’insertion professionnelle et (...)

Déborah Romain étudie dans cette recherche, les « visions du monde » développées par trois populations entretenant des rapports différents avec la "réalité du travail" et le "travail idéal". Pour ce faire, on s’attache d’une (...)

La modélisation mathématique des dialogues : (...)

Ce projet de recherche est mené par Francesca Ferrante, chercheuse doctorante à Résurgences, en partenariat avec l’Institut de Mathématiques de Marseille et l’Università Roma Tre, et le soutien de l’ANRT. Elle est (...)

Interfaces collégiale pour l’économie de la (...)

L’objet de cette thèse est de développer le cloud management et de créer des outils pour la caractérisation, la visualisation et la mise en réseau de la connaissance. Ce projet, particulièrement intéressant, a donc à la (...)
Site propuls� par accatone/resurgences